Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du 2016

Des témoignages

Bien préparer le contrôle de l’inspecteur

Dès le jour où vous recevez votre convocation pour le contrôle , vous devez vous préparer . Il s'agit surtout de ne pas s’y prendre 3 jours avant . Inutile de stresser , l’inspecteur vient pour vérifier s’il y a bien « instruction complète » de vos enfants . C’est à dire: que vous avez des supports (livres, manuels, site internet, peinture,calculatrice,boulier ……)que vos enfants les utilisentque vos enfants sont dans les clous du socle communque vos enfants progressent au fil des ansAfin de vérifier ce dernier point, l’inspecteur proposera des exercices (écrits ou oraux) à vos enfants .Pourquoi ?  Pour avoir la preuve de ce que vous avez avancé . Dire que l’on instruit , avoir des cahiers et des livres ne prouve  rien .
La première étape est de réaliser un dossier , que vous expédierez à l’inspecteur en charge du contrôle 15 jours avant le RDV . Ni trop tôt , car il aura vite fait de l’oublier, ni trop tard, on veut quand même qu’il le lise . Ce dossier se composera : _ La liste …

Quelles sont nos libertés selon la loi?

Le monde de l’instruction en famille peut ressembler bien souvent à un havre de paix où les familles aiment « buller ». Les derniers mois ont fait éclater cette bulle tranquille et les parents se sentent désemparés face aux nouvelles mesures qui semblent remettre en cause la liberté des familles pratiquant l’instruction en famille. Ce sentiment de perdre un peu de liberté provoque beaucoup d’émois. Mais notre liberté est-elle vraiment menacée par le nouveau décret n° 2016-1452?
Nous nous sommes penchés sur le sujet en nous questionnant sur les différentes libertés rattachées au droit de faire l’instruction en famille. Nous pouvons dégager 3 types de liberté:la liberté d'enseignement, la liberté d'instruction et la liberté pédagogique. La loi donne pour chacune de ces libertés des définitions bien précises et il est primordial de les connaître pour comprendre le langage et les véritables attentes du ministère, ainsi que nos droits réels.

La liberté d’enseignement
La …

A propos du nouveau décret

"Selon le Collectif, ce décret a été préparé d'avance en cas de non solution à la commission paritaire. Le texte est simple, concis et très abouti. Il ne peut donc relever d'une improvisation suite au renvoi à l'Assemblée du projet de loi concernant l'IEF. Nous pensons que ce décret sort maintenant parce que le gouvernement désire que les mesures puissent s'appliquer dès cette année (...)"
Vous pouvez lire l'intégralité de la déclaration publique du Collectif l'Ecole est la Maison en cliquant ici
Pour prendre connaissance du décret dont il est question, cliquez ici

L'histoire de l'IEF

Le décret 14 bis prévoit un amendement à la loi actuelle en prévoyant de renforcer les contrôles. Nous retournons souvent à la loi de Jules ferry de 1882 pour évoquer ce droit qui nous est si cher en instruction en famille. Mais savons-nous comment et pourquoi cette loi a vu le jour? Aussi étrange que cela puisse paraître, l'IEF est née de l'obligation scolaire laïque de 1882. Jean-Yves Seguy explique ici: "L’instruction dans les familles est paradoxalement intimement liée à l’idée d’obligation de l’enseignement primaire. La loi Ferry du 28 mars 1882 marque un tournant essentiel de l’histoire de l’école. Elle permet en effet de redéfinir le rôle respectif de l’État, des familles et de la religion dans l’éducation. L’article 4 précise ainsi que l’instruction est obligatoire pour les enfants des deux sexes âgés de six à treize ans. Elle peut être donnée soit dans les écoles publiques ou privées, soit « dans les familles, par le père de famille lui-même ou par tout…

L'enthousiasme d'apprendre

Notre enfant apprend sans cesse et ce, depuis qu’il a pris sa première inspiration. Dès son premier souffle, il a appris la sensualité du contact avec l’air ambiant, le bonheur de la chaleur du corps de sa mère, la volupté du lait tiède et sucré qui coule sur ses lèvres. Et pour apprendre à évoluer auprès des siens, il a progressé prodigieusement, assoiffé de tout découvrir. Jusqu’à l’âge de raison, l’enfant est doté d’un enthousiasme intrinsèque qui l’amène à vouloir apprendre tout ce que son environnement lui offre à découvrir. L’enfant s’émerveille en observant une chenille ramper; il veut laver la vaisselle seul et désire apprendre à lire pour faire comme les grands.
Puis, peu à peu, cette soif d’apprendre semble se tarir. Avec les années, l’enfant commence à renâcler lorsqu’on lui demande de l’aide pour mettre la table, il refuse d’écrire trois lignes alors qu’avant il crayonnait des « e » bouclés sur des pages entières… et, il semble captif des écrans au détriment des petits rom…

Qu'entend-on par instruction formelle en famille?

Bien que marginale, l’IEF compte parmi les courants pédagogiques novateurs du XXIe siècle. L’apport des multimédias dans l’enseignement a opéré un déplacement de la forme scolaire hors les murs des établissements et offre de nouvelles voies possibles d’enseignement telles les classes inversées, les MOOC ainsi que l’instruction en famille qui connait une modeste expansion.
Il existe deux courants principaux en IEF : les unschoolers -que nous appellerons également informels- qui s’appuient sur les apprentissages autonomes et autogérés ; les formels qui privilégient une approche de transmission structurée. Notre collectif « L’école est la maison » regroupe des familles aux apprentissages formels.
Formel vient du latin formalis « qui a la forme de ». Par conséquent l'apprentissage formel est déterminé. L’instruction formelle suppose donc un enseignement structuré sur la base de la transmission. Nous considérons celle-cicomme une émancipation qui permet aux enfants d’être outillés afin …